• Accueil
  • Numerique
  • Numérique et écologie

Avant-propos

CND Logo-72dpi-01Le numérique a "le vent en poupe". Un être humain sur deux utilise internet, près de deux sur trois utilisent un mobile, il y a 2,8 milliards d'utilisateurs de réseaux sociaux. En Europe plus de 3 personnes sur 4 utilisent Internet. Le nombre et la variété des appareils connectés ne cessent de s'accroître à une vitesse impressionnante. Ordinateurs, téléphones, tablettes, mais aussi montres connectées pour le sport, thermostats, climatiseurs, éclairages, poubelles, tout est devenu high-Tech. Tous ces objets s'imposent dans notre quotidien grâce à la multitude des services qu'ils nous offrent. Pratiques, ludiques et technologiques, ils font partie intégrante de nos vies. L'ère du numérique ouvre le champ des possibles et est un élément clef de l'avenir de l'humanité. Il facilite les échanges, décuple les possibilités de calcul, permet un gain d'efficience et de rapidité extraordinaire et bien d'autres intérêts encore...

Nous savons que l'accès à ces technologies et à une masse telle d'informations non hiérarchisées via Internet est une richesse mais présente des dangers d'ordres multiples (complotisme, fausses informations, addiction, troubles comportementaux, matraquage publicitaire, rupture des limites entre sphères publics et privées, collectes de données personnelles, IA...). Face à ces enjeux, les acteurs et institutions éducatifs (acteurs de l'éduc. pop comme la Ligue de l'Enseignement, écoles, formations professionnelles, institutions publiques...) relèvent le défi de permettre à chaque citoyen de tirer le meilleur des outils numériques. Ils travaillent pour que chacun puisse accéder et apprendre à utiliser ces ressources et en faire un outil émancipateur sans tomber dans les travers et les pièges de ces outils. Nos actions qui relèvent de l'éducation à ces enjeux sont décrites dans le menu "numérique".

Dans cette page, et à travers le menu "numérique et écologie", nous vous proposons de suivre le travail que nous menons pour parler du lien entre numérique et écologie car cet aspect éducatif nous semble peut développé, malgré le travail précurseur et avancé de certains organismes. Nous avons à coeur de faire de notre mieux pour lui donner une place plus prégnante dans le monde éducatif.

Saviez-vous ?

  •  Qu'allonger simplement la durée de vie de son smartphone de 2,5 à 3,5 ans permet en moyenne, sans rien changer à ses habitudes, d'émettre -26 % de GES ?
  •  Que l’impact énergétique du visionnage de la vidéo en ligne est environ 1500 fois plus grand que la simple consommation électrique du smartphone lui-même. Dit autrement, j'arrête la vidéo mais mon smartphone reste allumé, j'engendre 1500 fois moins de consommation électrique.

Source : Shift Project - 2018

Bien souvent ces informations sont ignorées et pourtant essentielles. Elles devraient être enseignées partout. Nous développons à présent des actions éducatives et  des outils pédagogiques (guides, jeux, modules de formations) permettant aux établissements scolaires, aux éducateurs et aux élèves (principalement collégiens) de construire de nouvelles connaissances et compétences sur le lien entre écologie et numérique.

Montage miroir CND 2

L'enjeu est important :

- Internet représentera plus de 3 % de la consommation mondiale énergétique totale en 2020 avec une croissance de 9% par an. (2018- Shift Project)
- Un data center moyen consomme autour de 4 mégawatts par heure, ce qui équivaut environ à la consommation de 3 000 foyers américains (les plus gros, autant d’énergie qu’une ville de 200 000 habitants).
- A cause de la miniaturisation des technologies, il faut consommer environ 80 fois plus d’énergie pour produire « un gramme de smartphone » que pour produire « un gramme de voiture »  (ADEME 2013- Shift Project)
- Chaque foyer de 4 personnes possède 25 objets connectés en 2017, ce sera 50 en 2022. (GSMA, 2015- Shift Project)
- Le volume de données stockées en datacenters augmente de 40 % par an. (Cisco, 2018- Shift Project).

Dans l'imaginaire collectif, le numérique bénéficie d'une image "verte", immatérielle, qui permet par exemple d'éviter des déplacements et possède donc une image durable et écologique. Pourtant il convient, à travers une pédagogie innovante d'urgemment permettre à chacun en Europe d’accéder à ces informations pour interroger nos pratiques quotidiennes et utiliser ce formidable outil qu'est le numérique de façon plus responsable et efficace, tant d'un point de vue du service rendu que de l'impact écologique.

Découvrer plus en détails le projet européen CND, Conscience Numérique Durable en utilisant le menu.