Jean Jaurès, Homme de Paix

AFFICHE JAURES HOMME DE PAIX EXPO 2Intitulée « Jaurès, Homme de Paix », cette exposition entend évoquer un moment marquant de notre histoire à travers le parcours exceptionnel d'un homme politique hors du commun.
L’objectif de l’exposition est de rendre accessible à tous l’œuvre de Jaurès, en l’inscrivant dans le contexte foisonnant de son époque.
Par-delà l’hommage  rendu à son parcours, cette exposition a donc vocation à rappeler les valeurs fortes incarnées par Jean Jaurès afin de mesurer l’héritage qu’il nous a légué.
En effet ses engagements en tant que député du Tarn, ses prises de position en faveur du capitaine Dreyfus, son rôle au sein de  la gauche française, tout comme son combat contre la guerre seront retracés dans les 18 panneaux de cette exposition.

EXPOSITION « Jean Jaurès, l'homme de paix »
18 panneaux 60 x 80 cm sur papier plastifié 32 μ r/v munis de 4 oeillets métallique

Diaporama

PLAN DE L'EXPOSITION (18 panneaux)

1 - Titre
2 - Introduction
3 - L'enfant très doué
4 - Le brillant étudiant
5 - Le philosophe occitan
6 - Le député
7 - Le professeur
8 - L'élu des mineurs
9 - L'allié du syndicalisme
10 - Le dreyfusard
11 - Le républicain
12 - L'homme de presse
13 - Le défenseur de la laïcité
14 - L'avocat des Droits de l'Homme
15 - L'infatigable orateur
16 - L'homme de Paix
17 - La première victime de la guerre
18 - Conclusion

pdfTélécharger le dossier Jean JAURES


Il y a plus de cent cinquante ans naissait un homme de Paix.
Une intelligence, une âme qui sait de souche que,
dans la vie, il faut avoir envie de parler aux gens.
Non seulement Jaurès ne fut vraiment Jaurès qu'en parole, mais il est resté de ceux, trop rares,
qui ont osé dire que la politique
c'est du vif et du noble criés haut et fort.
Et qu'il faut le proclamer partout, pour tous les publics,
en visant le cœur et l'intelligence, la passion et la raison.
Car, « le courage c'est de chercher la vérité et de la dire ».
En bref : moins tenter de séduire que de convaincre,
à enjôler qu'à enrôler !


Jean-Pierre Rioux - Jean Jaurès

Dès le lendemain de l'assassinat de Jean Jaurès, les hostilités commencèrent pour 4 longues années. La guerre embrasa une grande partie de l'Europe et après un mauvais traité de paix, le bilan s'établissait ainsi : 8 millions de militaires tués au combat, 20 millions de blessés, gazés ou mutilés ( sans compter les victimes civiles) et d'immenses contrées dévastées !

LA CAUSE
…toujours la même, parfaitement expliquée dans les livres d'Histoire. Un homme, grisé par sa puissance, rêve de domination ! Au début du XX ème siècle, le dominateur c'était Guillaume II, Kaiser de l'empire allemand, prince de la famille royale de Prusse, les Hohenzollern. Le Kaiser et le mouvement pangermaniste s'appuyant sur un parti conservateur, une politique d'armement et une volonté de puissance militaire, rêvent de donner à l'Allemagne une prépondérance mondiale ; au nom de la Kulturkampf ( le combat pour la civilisation), ils persécuteront les catholiques et tenteront de réduire le parti social-démocrate né de la fusion de plusieurs petits partis socialistes. Le même scénario s'est répété avec des variantes et risque toujours de nous être présenté !

LE REMÈDE
Subordonner tout pouvoir à l'approbation et au contrôle des peuples, en bref,  faire vivre la démocratie et, suivant la phrase de Jaurès, rappeler à tous, dans tous les pays :
« …le double devoir indivisible de maintenir la Paix,
par tous les moyens dont ils disposent,
et de sauvegarder l'indépendance de toutes les nations ! »

poster expo JAURES

L’Héritage de 1936 : Culture, Loisirs, Education Populaire

1936Cette exposition a été réalisée à l’occasion du 75e anniversaire du gouvernement de Front populaire.
Celle-ci retrace l’histoire du Front populaire et son héritage dans les domaines de la culture, des loisirs et de l’éducation populaire. Faisant des rappels historiques sur la révolution française et les avancées du XIXe siècle sur ces questions, elle permet d’allier des connaissances tant thématiques (Théâtre National Populaire, Ciné-clubs, Maison de la Culture etc.) que sur des personnalités marquantes comme Léo Lagrange ou Jean Macé.

Le 3 mai 1936, la gauche qui s'est présentée unie sous l'appellation "Front populaire" remporte les élections législatives.
Si le Front populaire n'est pas l'instigateur de l'éducation populaire il en est l'un des évènements fondateurs à la suite de la Révolution française.
"Ouvrons les portes de la Culture, brisons la muraille qui entourait comme un beau pays interdit aux pauvres gens, une culture réservée à une élite de privilégiés".
 
L’Éducation populaire renaît: éducation non cadrée par les structures traditionnelles, c'est l'éducation au sein du temps des loisirs qui accorde une égale dignité à toutes les classes de la société. C'est la culture au sens large, c'est la pratique volontaire de la vie de groupe, la confrontation, le partage. Que reste-t-il de l'héritage du Front populaire dans le domaine de l'éducation populaire, de la culture et des loisirs ?
 
De la Révolution française et la pensée moderne de Condorcet à l'éducation populaire en question de nos jours.
L'oeuvre de 36 et son héritage dans une double perspective, historique : Le Front Populaire, Léo Lagrange, la Résistance et thématique : les mouvements d'éducation populaire, l'animation culturelle, les MJC, les ciné-clubs, les différents courants (laïque, chrétien, ouvrier).

Cette exposition est composée de 16 panneaux ayant pour thème :

- Le front populaire
- Dignité ouvrière et temps libre
- Un an et Dix sept jours
- Culture, sports et loisirs : l'action de Léo Lagrange
- Culture et Education Populaire
- La révolution française : Modernité de Condorcet
- Premier mouvement d'éducation populaire : Jean Macé et la Ligue de l'enseignement
- L'essor du mouvement ouvrier
- L'éducation populaire et la résistance

TRANCHE D'ÂGE: de 15 à 25 ans

>> Cliquer sur l'image de l'exposition pour visualiser les panneaux

L'égalité, c'est pas sorcier !

egalite-sorcierDepuis 35 ans, par leurs luttes, les femmes ont obtenu les mêmes droits que les hommes. Leur vie a changé. Pourtant, si les lois ont cessé d'être sexistes, leurs application produit encore de profondes inégalités au détriment des femmes... Agir pour faire reculer les inégalités sexistes, c'est aussi agir pour une société plus juste pour tou-te-s, hommes et femmes.

Auteur : Clara Domingues
Thème : Les inégalités hommes/femmes autour de 5 thématiques :

  • le langage et la grammaire
  • la liberté sexuelle
  • la prostitution
  • l’égalité professionnelle
  • la parité en politique

Public : Collèges, Lycées, bibliothèques, collectivités, centres sociaux,...

Contenu :
22 panneaux affiches cartonnées

Pour chaque thématique, l’exposition part d’une idée reçue communément partagée dans l’opinion publique. À cette idée reçue, est opposée la complexité de la réalité, puis des pistes d’action individuelle et collective.

L’homme est doué pour gérer la société, la femme pour la maison ". Bien des jeunes filles l'ont entendue dire à leurs parents, il n'y a pas si longtemps. «Un gentleman, c’est un mari qui entretient sa femme», cette phrase-là n'est plus tendance en temps de crise. Et malheureusement soutenir que «la prostitution est un métier comme un autre », fait encore partie des mœurs actuelles. Si de nombreux préjugés sexistes persistent, l'exposition propose de les combattre.

>>> pdfTélécharger le livret de présentation

« Racisme au microscope »

racisme au microscope« Races » versus droits de l'Homme

Les comportements racistes ont traversé les siècles en semant l'exclusion, la souffrance et la mort. Et pourtant, le mot racisme est récent, il date de 1992, époque où des hommes ont tenté de justifier leur haine de l'autre par des théories divisant l'humanité en « race » inégale. Approche scientifique des idées reçues sur lesquelles se base le racisme et la xénophobie, l'exposition rappelle les débats qui ont traversé les sciences à propos de la définition des "races humaines". Elle démontre que rien ne permet d’affirmer scientifiquement que les traits distinctifs des populations sont des signes de supériorité ou d’infériorité. Elle replace la réflexion au niveau des Droits de l’Homme et de la notion d’Humanité. Elle montre que ce débat croise celui, beaucoup plus large, sur les droits de l'homme.

Réalisation : Ligue Française de l'Enseignement et de l'Education Permanente
Cité des Sciences et de l'Industrie La Villette

Public : Élèves de 12 à 17 ans (collèges et lycées) / Adolescents

Conditionnement :
11 panneaux plastiques semi-rigides, oeillets d'accrochage.
Dimensions : largeur 120 cm / hauteur 80 cm.
Transport : carton rigide avec sangle 1,25 m x 83 cm. Poids : 15 kg.

Un jeu d'enquête :
- 1 panneau vertical 120 x 80 cm intitulé "tous parents"
 - une plaque à présenter horizontalement sous le panneau "tous parents"
- 30 fiches A4 (carte d'identité génétique) à utiliser avec le panneau.

Intitulé des Panneaux
1. Racisme au microscope
2. Raciste ? Moi ?
3. « Au nom de la race, dehors! »
4. « Au nom de la race, meurt! »
5. Sur-homme ? Sous-homme ? Non, simplement humain!
6. Le classement par race impossible.
7. Le sang n'a pas de couleur.
8. Les folies de l'eugénisme.
9. Un nouvel eugénisme.
10. L'humanité, fruit de la diversité des hommes.
11. Au nom du genre humain

pdfRACISMES_AU_MICROSCOPE_Expo.pdf

Histoire et actualité de la laïcité

hist actu laiciteSujet : Cette exposition traite de l’histoire et des principes de la laïcité en France. C’est à partir de cette loi, dite de « séparation des Eglises et de l’Etat », que les 21 panneaux dressent un panorama à la fois historique et actuel de la laïcité en France. Cette exposition est un outil pédagogique complet pour aborder à la fois la construction historique de la laïcité ainsi que ses grands principes et les débats qu’elle soulève au sein de notre société contemporaine.

Public : Collèges et Lycées

Conditionnement : 21 affiches 70 x 100 cm

Les différents panneaux :
- Loi de 1905 : liberté de conscience et liberté des cultes
- Une longue marche vers la liberté de l’esprit
- Une réponse à l’intolérance
- Une réponse au cléricalisme
- La laïcisation de l’Etat
- L’éducation gratuite, obligatoire et laïque
- Les conditions d’adoption de la loi
- Une loi appliquée avec « mesure »
- La laïcité acceptée
- Le dualisme scolaire
- Un cadre juridique
- Une référence au-delà des frontières
- Une philosophie politique
- La garantie du pluralisme
- La neutralité des services publics
- L’égalité des convictions
- Les signes et les manifestations
- La science et les mœurs
- Liberté d’action et prosélytisme - Liberté, égalité, fraternité

pdfPrésentation Exposition "Histoire et Actualité de la laïcité"

pdfHistoire et Actualité de la laïcité n°1

pdfHistoire et Actualité de la laïcité n°2